mercredi 24 juillet 2019

News : Acutalisation de la page masturbation

La page vous propose les meilleurs dessins d'Emile sur la masturbation en couple ou en groupe avec le texte ci-dessous.




I. Une main étrangère
Commencer peut-être par ce dessin, un des premiers réalisé d'après la capture d'écran d'un film porno. Cette scène évoque aussi une première fois, celle ou l'on est masturbé par une autre personne.
C'est toujours une surprise la manière dont ton partenaire tient ton sexe et le branle. Il y a finalement des possibilités variées, comme celles de tenir un crayon de dessin.
Ta bite ressent des sensations étrangères et nouvelles à être caressées par une main inconnue. Pour ce dessin là, la pointe du crayon d'Emile appuyait légèrement sur le papier, la scène apparaissait comme une révélation du type de dessin vers lequel il voulait aller.

II. Avec elle...
Les mains d'Emile aiment à masturber le sexe opposé. Emile imagine des scène de toutes les époques pour cette pratique qui remonte certainement dans la nuit des temps comme l'art du dessin.
Et si Emile aime fouiller le sexe humide de sa femme, il laisse aussi volontiers tailler son crayon par elle. Parfois quand il est occupé à dessiner à son bureau, elle se glisse derrière lui, déboutonne son pantalon, sort le paquet et le branle. Emile a imaginé une scène similaire pour un boulanger occupé à façonner sa pâte.
Le crayon dans une main et Dick dans l'autre, Emile aime a imaginer en dessin les positions les plus acrobatiques pour prendre du plaisir.
Avec la masturbation, Emile peut illustrer un préliminaire au coït, ou s'en servir comme scène finale avec jouissance des deux amants. L'homme la masturbe de sa main et peut-être, fera-t-il pénétrer le goulot de la bouteille. Elle le branle avec la plante de ses pieds, endroit extrêmement doux.


III. Avec lui...
La masturbation réciproque avec un autre homme est un des moments préférés d'Emile. Nous avons tous des manières différentes de nous toucher. La main d'Emile découvre un nouvel objet aux textures différentes et Dick est  étonné des caresses qu'il reçoit.
Cette scène est d'une grande tendresse, on imagine les corps caressés aussi  par les rayons de soleils. Qu'il est bon d'être masturbé en contemplant le corps désiré.
Assis, couché ou debout, Emile s'amuse a représenter toute les positions pour la pratique de la masturbation. Il sait que pour branler son ami Dick il n'y a pas que les mains, mais, tout comme les pieds et les cuisses, d'autres parties du corps  peuvent enserrer une bite et la faire dégorger. Par contre, même si il dessine parfois comme un pied, Dick n'a jamais essayé de tenir son crayon avec.

IV A plusieurs
Emile aime quand deux mains de sexe opposé branlent à l'unisson son chibre. il se prend alors pour un dieux puissant.
Il dessine souvent des scènes à trois . Il adore caresser de son pinceau gorgé d'aquarelle ces corps qui s'échauffent et prennent petit à petit de la couleur. Le personnage féminin à capturé deux beaux gougeons et l'un deux lui doigte la raie.
Dans cet autres dessins les participants lorgnent sur les techniques mises en pratique par les autres. Il y a tellement de manière de se branler en pensant à la personne désirée.

Il sortent tous deux victorieux de ces caresses. Voila en conclusion pour Emile un beau dessin comme il aimerait les faire plus souvent. 

A deux - C'est hétéro !

A trois - C'est bi !

A cinq - C'est gay !


mardi 9 juillet 2019

Celebrity : Errol jouait du piano avec sa queue

Célèbre acteur, adulé par tous, il aimait sa queue et ne perdait pas une occasion pour la montrer. Il portait des maillots de bain serrés pour la tenir droite et la mettre en valeur le plus possible.


Sortie en mer virile avec Errol - C'est de l'info !

Il joue du piano avec sa bite - C'est fun !

Personnage fétiche de l'acteur, "grosse pine des bois" - C'est hétéro !

mercredi 26 juin 2019

Phantasy : Une bite dans chaque trou

Alice : "Enfin les voilà, ces trois bites qui vont combler chacun de mes trous. j'vais les happer jusqu'à la dernière goutte"
Jules : " J'vais te la limer à une vitesse, tous ses trous lui brulerons pendant trois jours"
Paul : "Tu vas prendre plaisir; ma p'tite Alice, je te pénétrai par tous les trous mais je n'oublierai pas de passer entre tes seins. J'ai les couilles pleines, je vais t'inonder."
Marc : "j'espère qu'il y en a au moins un autre de bi, que j'ai au moins une bite en bouche quand j'enculerai Alice"



Une femme en plus - C'est cult !