dimanche 11 septembre 2016

Softcore : Le petit puceau semence le chemin

(Série "les contes de la mère Couguar" : "Le petit puceau" 3/8)

Ils ne purent parler de cela si secrètement qu'ils ne fussent entendus par le petit Puceau, qui fit son compte de sortir d'affaire comme il avait déjà fait ; mais quoiqu'il se fût levé de bon matin pour aller prendre des préservatifs, il ne put en venir à bout, car ces frères en avaient beaucoup consommer . Il ne savait que faire. il songea qu'il pourrait se branler tout au long du chemin et semer son sperme..

Le Père et la Mère les menèrent dans l'endroit de la Forêt le plus épais et le plus obscur, et dès qu'ils y furent, ils gagnèrent un faux-fuyant et les laissèrent là. Le petit Puceau ne s'en chagrina pas beaucoup, parce qu'il croyait retrouver aisément son chemin par les gouttes de spermes semées de ci de la ; mais il fut bien surpris lorsqu'il ne put en retrouver une seule gouttes; des animaux étaient venus qui avaient tout léché. Les voilà donc bien affligés, car plus ils marchaient, plus ils s'égaraient et s'enfonçaient dans la Forêt. La nuit vint, et il s'éleva un grand vent, qui leur faisait des peurs épouvantables. Ils croyaient n'entendre de tous côtés que des hurlements de Loups qui venaient à eux pour les manger. Ils n'osaient presque se parler ni tourner la tête. Il survint une grosse pluie qui les perça jusqu'aux os ; ils glissaient à chaque pas et tombaient dans la boue, d'où ils se relevaient tout crottés, ne sachant que faire de leurs mains.





2 commentaires:

  1. très sympa cette histoire. J'ai hâte de voir ce que la grosse pine de l'ogre va leur faire subir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'ogresse qui aura d'abord le plaisir de s'occuper des sept pines de la fratrie dans le prochain dessin, puis ensuite la queue de l'ogre se pointera et...

      Supprimer